mOVIES, NEW APPROACHES TO FILMING LIVES-Colloque 17/19 octobre 2019

MoVIES
Au-delà du Biopic hollywoodien, nouvelles approches des vies filmées

MoVies Programme PDF

 (scroll down for English version)

Troisième colloque international de la Biography Society
Aix-Marseille Université, Aix-en-Provence, France
17-18-19 octobre 2019

Le terme très discuté de « biopic » comprend le mélange d’éléments fictionnels et non fictionnels dans des films biographiques qui racontent la vie de personnalités publiques en se centrant sur l’identité de la personne et le contexte de son émergence. On peut se demander jusqu’à quel point le concept de biopic pourrait être remplacé par celui de « biophotie », dérivé de celui d’« historiographie » proposé par Hayden White dans son article de 1988 « Historiography and Historiophoty » (in The American Historical Review 93.5: 1193–1199), pour définir « la représentation des vies et de ce que nous en pensons par des images visuelles et des discours filmiques » (cf. White, 1193). Contre Robert Rosenstone [‘History in Images/History in Words: Reflections on the Possibility of Really Putting History onto Film’, The American Historical Review 93.5: 1173–1185.] Hayden White soutient que le cinéma est un autre médium d’écriture de l’histoire, tout aussi valable que le texte imprimé. Dès lors, la “biophotie” désigne l’analogue filmique de la “biographie”, de même que l’« historiophotie » est celui de l’« historiographie ».

Ce colloque encourage ses participants à se projeter au-delà des cinémas nationaux pour définir les contours et les caractéristiques de ce genre cinématographique en évolution, à la lumière des récentes productions de films biographiques, tout en faisant usage d’une large palette de concepts théoriques.

Le film biographique dévie souvent du récit historique pour mettre en lumière le talent d’écrivains, sculpteurs, chanteurs, scientifiques, personnalités politiques, etc., et sur les processus créatifs d’individus exceptionnels. Le succès du biopic, phénomène remarquablement persistant, offre aux réalisateurs et aux acteurs l’opportunité de marquer l’histoire du cinéma. En effet, le biopic représente une possibilité unique pour un acteur ou une actrice d’incarner une personnalité célèbre, capitalisant ainsi sur sa renommée nationale et internationale.

D’autre part, en tant que médium de plus en plus utilisé pour représenter des vies historiques et artistiques au cinéma, y compris dans les films documentaires et les séries télévisées, le biopic peut être compris comme une forme unique d’écriture, soulevant un certain nombre de questions relatives à la sélection et à l’ellipse, que les vies soient représentées à l’écran intégralement ou partiellement.

Les débats sur le biopic peuvent aussi concerner les questions de mise en intrigue, de dramatisation, d’esthétisation, et de performances d’acteur. Dans le cas de figures célèbres, mais aussi quand il s’agit de personnes moins connues, représentatives d’une catégorie sociale, le biopic joue nécessairement sur les images mentales qui pré-existent dans l’esprit du spectateur, que ce soit pour les consolider ou pour les mettre en question. En ce sens, les biopics ont un impact « politique » considérable sur les discours et les récits de la polis, particulièrement à l’époque de la mondialisation, où la polis n’est à certains égards plus synonyme de telle ou telle nation et ses individus « exemplaires », ce qui permet au cinéma de travailler, plus largement que jamais, sur les mythes internationaux et les grands récits transnationaux.

Comité scientifique : Delphine Letort & Taïna Tuhkunen (3LAM): Universités Angers & Le Mans; Joanny Moulin (IUF, LERMA) & Patrick Di Mascio (LERMA), Nguyen Phuong Ngoc (IrASIA), Yannick Gouchan & Colette Collomp (CAER), Thierry Roche (LESA), David Goldie (SATIS): Aix-Marseille Université.

MoVIES
Beyond Hollywood Biopics, New Approaches to Filming Lives

Third International Conference of the Biography Society
Aix-Marseille Université, Aixen-Provence, France
17-18-19 October 2019

The much-debated, generic term ‘biopic’ encapsulates the intertwining of fictional and nonfictional elements in biographical films that seek to recount the life of a public personality by focusing on the person’s identity and the context of emergence of his/her exceptional character. One could ask to what extent the very term ‘biopic’ could be replaced or completed by that of ‘biophoty’ derived that of “historiophoty’ proposed by Hayden White in his 1988 article ‘Historiography and Historiophoty’ (published in The American Historical Review 93.5: 1193-1199), to define ‘the representation of lives and our thoughts about them in visual images and filmic discourse’ (cf. White, 1193). White argues against Robert Rosenstone [‘History in Images/History in Words: Reflections on the Possibility of Really Putting History onto Film’, The American Historical Review 93.5: 1173-1185.] that cinema is another medium, just as valid as print, to write history. Therefore “biophoty” would be the pictorial and filmic alternative to biography, just as ‘historiophoty’ is to ‘historiography’.

This conference encourages the participants to look across and beyond national cinemas with an aim to delineate the characteristics of this evolving film genre in the light of more recent biographic film productions, while making use of a variety of theoretical premises.

Biopics often deviate from the historical narrative to shed light on the talent of an inspiring writer, sculptor, singer, scientist, politician, etc., to provide insight into the creative processes behind an ‘exceptional individual’. The popular success of biopics – a remarkably enduring phenomenon – offers filmmakers and actors an opportunity to leave their mark on the history of cinema. Indeed, biopics represent a unique possibility for an actor/actress to flesh out the body of a person of renown, capitalizing on his/her national and international audience appeal.

On the other hand, as an increasingly used medium to portray and re/present historical and artistic lives, cinema – including documentary films and feature films, as well as TV series – biopic can be understood as a unique form of writing (écriture) which raises a number of questions regarding selection and ellipsis, whether the screened lives are full-fledged or represented in ‘slices’.

Discussions of biopics may also address such issues as emplotment (mise en intrigue), dramatization, aestheticization, impersonation and acting performances. In the case of famous figures, but also when facing lesser-known personae representative of a specific social category, biopics necessarily play on mental images pre-existing in the spectators’ minds’ eyes, which may be consolidated or challenged. In this sense, it could be claimed that biopics have a considerable ‘political’ impact on the discourses and narratives of the polis, especially in this era of globalization, as the polis often ceases to be synonymous with a particular nation and its ‘exemplary individuals’, allowing cinema to work, more extensively than ever before, on international myths and transnational narratives.

Scientific committee: Delphine Letort & Taïna Tuhkunen (3LAM): Angers & Le Mans Universities; Joanny Moulin (IUF, LERMA) & Patrick Di Mascio (LERMA), Nguyen Phuong Ngoc (IrASIA), Yannick Gouchan & Colette Collomp (CAER), Thierry Roche (LESA), David Goldie (SATIS): Aix-Marseille University.

 

PROGRAMME
Troisième colloque international de la Biography Society
Maison de la Recherche – 29, avenue Robert Schuman, 13621 Aix-en-Provence
Aix-Marseille Université, Aix-en-Provence, France

17-18-19 octobre 2019

Salles colloques I et II, Bâtiment Multimédia

29 avenue Schuman, Aix en Provence

JEUDI 17 OCTOBRE
13:30               Accueil. Café
14:30               Ouverture

15:00-17:30    PANEL 1        Au-delà du biopic, réflexions sur le renouvellement d’un genre
Modératrice : Delphine LETORT

15:00-15:30    Gilles MENEGALDO – Extending and Blurring Boundaries: Intermediality, Genre Hybridity and Irony in Some « Experimental » Contemporary Biopics

15:30-16:00    Philippe MORICE – Ma Créature, c’est moi ? Dimension biographique dans le cinéma de Clint Eastwood

16:00-16:30    Taïna TUHKUNEN – Sliced-up Lives and Other Iconoclastic and Experimental Techniques in Contemporary Biopics

16:30-17:00    Francesca MANZARI – Lou Andréas-Salomé de Cordula Kablitz-Post : Contre le destin

17:00-17:30    Discussion

VENDREDI 18 OCTOBRE
9:00                 Café

10:00-12:30    PANEL 2        Biophotie et historiographie
Modérateur : Thierry ROCHE

10:00-10:30    Jean-Michel DURAFOUR – Je n’ai pas tué Marie Stuart

10:30-11:00    Antoine CAPET – Que veulent nous dire les « scènes inventées » du film Darkest Hour (Joe Wright, 2017)

11:00-11:30    Alain HERTAY – Larry Karaszewski et Scott Alexander, un duo de scénaristes spécialisés dans l’écriture de biopics

11:30-12:30    Discussion

12:30-14:30    Déjeuner au CUBE

14:30-17:00    PANEL 3        Le biopic au féminin
Modératrice:  Taïna TUHKUNEN

14:30-15:00    Catherine CLINTON – Ladies Sing the Blues: Black Women’s Representations in Biopics

15:00-15:30    Laurence HUSSON – Raden Ajeng Kartini : princesse, féministe, héroïne nationale indonésienne et star de cinéma

15:30-16:00    Laura GUIDOBALDI – Dans l’alcôve du Risorgimento. Politique et séduction : l’incroyable destin de Virginia Oldoini, comtesse de Castiglione

16:00-16:30    Claudia CONTI –  Sorelle Mai de Marco Bellocchio

16:30-17:00    Discussion

14:30-17:30    PANEL 4        Variations autour des figures de héros
Modérateur : Yannick GOUCHAN

14:30-15:00    Colette COLLOMP – La vie de Saint François d’Assise au cinéma

15:00-15:30    Justin S. WADLOW – Sound and vision : Todd Haynes et la vie des saints

15:30-16:00    Anne-Marie PAQUET DEYRIS – Representational strategies of heroic villains: Biopics of R. Nixon & D. Cheney

16:00-16:30    Jean BAFFIE – Figures royales vs héros issus du peuple dans le cinéma thaïlandais

16:30-17:00    Discussion

20:00               Dîner

SAMEDI 19 OCTOBRE

9:00                 Café

10:00-12:30    PANEL 5       
Portraits et représentations historiques
Modératrice :            Colette Collomp

10:00-10:30    Yannick GOUCHAN – Portraits de poètes dans le film biographique

10:30-11:00    Pichaiwat SAENGPRAPAN – Le rôle des chansons dans Le Scaphandre et le Papillon

11:00-11:30    Audrey DOUSSOT – Gilliam’s The Brothers Grimm – from writing mortals to legendary characters

11:30-12:00    Jean-Marc RIVIÈRE – Les Médicis. Maîtres de Florence, ou la ressemblance (télévisuelle) par contact

12:00-12:30    Madhu BENOÎT – Myth-making in Haifaa al-Mansour’s Mary Shelley

10:00-12:00    PANEL 6        La dimension politique du biopic
Modérateur : Patrick Di MASCIO

10:00-10:30    Delphine LETORT – Reinventing the Political Biopic in Show Me a Hero (Paul Haggis, 2015)

10:30-11:00    Stefano MAGNI – Réflexions sur la valeur politique de quelques biopics. Deux cas italiens du XXIe siècle

11:00-11:30    Gerardo IANDOLI – Le spectacle obscur : sur Kings of Crime de Roberto Saviano

11:30-12:00    David GOLDIE – Entering the ‘Shadowlands’, biopic as metonymic adaptation

12:00-13:00    Discussion générale