Observatoire Européen des Récits du Travail Journée d’étude 24 avril 2018

OBERT Observatoire Européen des Récits du Travail

Journée d’étude inter-disciplinaire

24 avril 2018, Salle de colloque 1, Pôle Multimédia

Organisateurs : C. Baghetti (Caer), M. Cairo (Centre Granger), A. Delage (Caer)

A. Wilson (LPL), C. Lettieri (CAER), E. Galy (PSYCLE)

Dire le travail contemporain :

quels récits, quels usages, quelles méthodes ?

Au cours des quarante dernières années, le travail, entendu dans son sens le plus large, a connu de profondes transformations : les changements technologiques, le passage au numérique, la forte automatisation des processus industriels et agricoles ont eu pour conséquence des taux de chômage élevés, particulièrement dans les pays du sud de l’Europe et une reconfiguration globale du rapport de l’homme au travail. Ces mutations sont aussi d’ordre anthropologique, avec des approches du travail constamment renouvelées du point de vue des acteurs.  De telles évolutions sont devenues un objet d’étude en constante expansion pour les SHS, et ce, quelles que soient les disciplines.

La création d’un Observatoire Européen du Récit de Travail (OBERT), portée par le laboratoire CAER (coord. C. Baghetti, M. Cairo, A. Delage) est le fruit de la collaboration de chercheurs du CAER, du Centre Granger, du LPL, de PSYCLE, d’ECHANGES et du LESA. L’OBERT vise à créer au sein de la fédération CRISIS un espace de recherche collectif, dont l’objectif principal est la construction d’une analyse pluridisciplinaire et interdisciplinaire du travail contemporain à partir d’un objet précis : le récit.

La première étape pour la mise en œuvre de l’OBERT est l’organisation d’une journée d’étude intitulée «Dire le travail contemporain : quels récits, quels usages, quelles méthodes ? », qui vise principalement à construire l’identification de nos objets d´études, ainsi que leurs conditions de partage et d’analyse. Nous organiserons les échanges autour des axes suivants :

– une mise en débat des différentes définitions, implications méthodologiques et usages du terme de « récits du travail »  à partir des approches disciplinaires issues de différents champs des SHS.

Ces échanges permettront la délimitation des termes principaux de la recherche commune, afin de distinguer le terme de « récit » de ceux de « discours », « langage », ou « représentation », qui, selon les positionnements épistémologiques et les choix méthodologiques, peuvent être plus larges ou plus restrictifs que le terme « récit ».

– une réflexion sur les typologies des récits de travail (écrits, filmiques, iconiques et/ou témoignages oraux – dans leurs déclinaisons créatives, scientifiques, documentaires) et leur rapport au travail, à ses institutions ainsi qu’aux travailleurs.

Cette approche conduira à se demander si le récit rend compte du travail dans son organisation, ou plutôt de l’expérience de celles et de ceux qui travaillent, ou alors du discours (de la représentation ?) sur le travail (en général). De la sorte, la méthode d’analyse du récit et les usages de ces analyses seront aussi au centre de nos réflexions communes.

Pour toute question ou toute demande d’information complémentaire relative à cet appel à communication, veuillez vous adresser à :

carlo.baghetti@univ-amu.fr

mariagrazia.cairo-crocco@univ-amu.fr

agnes.delage@univ-amu.fr

 

 

Programme de la Journée d’études :

Salle de colloque 1, 9h-17h

Matinée

Agnès Delage (CAER), Introduction

Enrico Donaggio (Université de Turin, IMERA)
Qu’est-ce qu’un récit philosophique sur le travail ?

Carlo Baghetti (CAER)
Un exemple d’analyse pour un récit littéraire : Works de Vitaliano Trevisan

Catherine Teissier (ECHANGES) Raconter le travail en BD : une étude de cas

Carmela Lettieri (CAER)
Récits/discours/images/représentations. Des matériaux hétérogènes pour quelle(s) approche(s) méthodologique(s) ?

Adam Wilson (LPL), Claire Gaudin (PSYCLE), Cécile Bianchi (LERMA)
Projet RapTraC : bilan d’une série de séminaires consacrés aux rapports entre travail et communication

Après-midi

Edith Galy (PSYCLE) et al.
Les scènes romanesques de description des situations de travail : un support pour la modélisation en ergonomie

Ingrid Dromard (Centre Granger) Le récit pour transformer le travail

Pierre-Alain Filippi, Marie-Christine Félix, (ADEF)
Mariagrazia Cairo (Centre Granger) Dire le travail des formateurs d’enseignants

Gilbert Conil (Centre Granger) Écrire l’oralité du travail

Thierry Roche (LESA) Cinéma et travail : une relation complexe

Les perspectives du projet OBERT
Discussion animée par Carlo Baghetti et Mariagrazia Cairo

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.