La spécificité de l’écriture et de la traduction de la bande dessinée papier et numérique.

Journée d’études internationale
Aix-en-Provence – 10 avril 2018 – 9h00-19h00 Salle 2.08, Bâtiment multimédia, 29 av. R. Schuman.

Organisée par Axe LICOLAR du CAER EA 854

Avec les interventions de : 9H00 Antonino Velez (Université de Palerme), La traduction des bandes dessinées : Pilote en Italie.

9H30 Isabel Comitré (Université de Malaga), De la planche à l’écran : les défis du sous-titrage de la Bande Dessinée Silex and the city en espagnol.

10H00 Laurent Lombard (Université d’Avignon), L’épreuve de la traduction de l’intention et des registres des discours dans la littérature dessinée : de l’importance des signes ponctuants.

10H30 Martine Sousse (Made in La Boate, Marseille), Littérature multimodale, créer /exploiter la bande dessinée sur support numérique.

11H00 Sophie Saffi (CAER, AMU), La traduction italien-français des adverbes de lieu afférents aux démonstratifs dans un corpus de romans graphiques.

11H30 Virginia Lo Brano (CAER, AMU), L’intraduisibilité des métaphores culturelles dans un corpus de bandes dessinées et romans graphiques.

14H00 Virginie Culoma Sauva (CAER, AMU), La spécificité de la transposition de l’expression de l’appartenance de l’italien vers le français dans des romans graphiques.

14H30 Catherine Teissier (ECHANGES, AMU), Les contraintes de la traduction d’une BD de l’allemand vers le français à travers l’exemple d’Ulli Lust : Trop n’est pas assez, 2010.

15H00-17H00 : Groupe de travail sur la traduction de bande dessinée.

Affiche JE 10 avril 2018_2

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.