Réécriture et chanson dans l’aire romane

Réécriture et chanson

Perle Abbrugiati dirige un ouvrage où la chanson est perçue comme un creuset culturel et un vecteur de culture au-delà des frontières.

La chanson est un creuset où se mêlent culture littéraire, culture musicale, culture populaire, conscience collective. Le lyrisme des temps modernes compose, à tous les sens du terme, avec le passé: aussi la chanson cristallise-t-elle de nombreuses formes d’intertextualité ou d’intermédialité. Comment la littérature passe-t-elle en chanson? Comment chanson, cinéma et théâtre échangent-ils leurs codes? Comment la chanson reprend-elle des discours de toutes sortes, poétiques ou politiques? Comment une chanson en inspire-t-elle une autre? Comment la reprise est-elle plus qu’une chanson rechantée? Peut-on traduire une chanson? Quels sont les enjeux stylistiques, linguistiques, prosodiques, économiques de l’adaptation d’une chanson d’une langue à l’autre ? De la mise en musique de la poésie à la reprise qui resémantise, de la littérature qui se réinvente en deux minutes trente aux grandes figures de la chanson qu’on traduit parce qu’on les admire, des covers caricaturales aux arrangements qui redéfinissent un chant connu, on parlera ici de toutes les formes d’interprétation en chanson : traduire, (re)chanter, renouveler la musique, donner un sens nouveau, donner le même sens avec d’autres mots ou d’autres sons… Les chansons se transmettent et se métamorphosent, transmettent et métamorphosent les autres discours. On essaie ici d’ébaucher la partition à plusieurs voix des différentes réécritures en chanson.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.