Appel à contributions. «Aux origines du roman policier. Italie, Espagne, France, Amérique Latine»

Call for papers  

Journée d’étude « Aux origines du roman policier. Italie, Espagne, France, Amérique Latine  »   23 mars 2015  

Journée organisée par Michela Toppano (CAER, EA 854)   Dans le cadre de l’axe de recherche sur le roman policier, dirigé par Claudio Milanesi et Dante Barrientos Tecun, le CAER (Centre Aixois d’Etudes Romanes) organise une journée d’étude consacrée aux origines du roman policier dans les langues romanes. Entre le XIXe et le XXe siècle, bien qu’il ne soit pas encore possible de les rattacher à un genre formalisé et reconnaissable, se diffusent dans les littératures occidentales de nombreux récits présentant des éléments qui seront plus tard attribués au roman policier. On assiste ainsi à l’émergence d’un ensemble hétérogène de récits tels que les mystères, les récits d’enquêtes, les romans judiciaires, les feuilletons « noirs », dans lesquels l’enquête et le crime occupent une place centrale. Le but de cette journée consiste à repérer les spécificités de ces récits et de leur contexte de parution. Il sera ainsi possible d’aborder les pistes de réflexion suivantes : – la périodisation et les auteurs des premiers récits de détection dans chaque pays de l’aire culturelle romane; – les modalités et les supports de publication de ces textes ; – les modèles (étrangers ou pas) de ces récits, et la manière dont les auteurs de récits d’enquête se sont approprié ces modèles; – la manière dont ces premiers récits ont intégré les structures qui seront plus tard considérées comme typiques du policier, avec les éventuels tâtonnements et les croisements entre les genres (feuilletons, romans d’aventures, récits d’imagination scientifique, récit fantastique…); – les traductions et la circulation de ces récits d’un pays à l’autre ; – le terreau culturel qui a permis la diffusion de ces nouveaux types de récit (l’industrialisation, le positivisme, les impératifs liées aux processus d’individualisation et aux procédures de contrôle de la violence de la part de l’état moderne, etc.) avec une attention particulière à la spécificité de l’aire culturelle étudiée.

L’appel concerne les chercheurs de l’aire des langues romanes (français, espagnol, italien, catalan, portugais, roumain). La journée se déroulera le 23 mars 2015, à la Maison de la Recherche Aix Marseille Université, Site Schuman, Aix-en-Provence.

Sont déjà prévues les interventions de Luciano Curreri (Université de Liège), Dominique Jeannerod (Université de Belfast) et Michela Toppano (AMU). Les propositions seront acceptées jusqu’au 15 février 2015. Elles devront être envoyées à Michela Toppano (michela.toppano@univ-amu.fr) et en copie à claudio.milanesi@univ-amu.fr .

Les communications ne devront pas dépasser les 25 minutes. Une deuxième journée pourra éventuellement être organisée en octobre/novembre 2015. La publication des communications est prévue dans les Cahiers d’études Romanes, qui sont publiés sur support papier par les PUP, et en ligne sur revues.org.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.