Journées Portes Ouvertes

Journées Portes Ouvertes de la Maison de la Recherche

26-27 mars 2015 | Appel à Communication

« Perception, expression et interaction »

Présentation

Espace dédié à la recherche en Psychologie, Philosophie, Lettres, Arts et Langues, la Maison de la recherche accueille onze unités de recherche et met à leur disposition des outils qui facilitent leurs activités : espaces d’échanges, équipements techniques (salles d’observation, Babylab, Userlab, studio d’enregistrement, outils de traduction, de documentation et de numérisation d’ouvrages).

Cette deuxième édition des Journées Portes Ouvertes de la Maison de la Recherche sera, pour la première fois, l’occasion pour les doctorants des différentes équipes rassemblées en un même lieu d’apporter leurs différents regards et de les croiser, permettant ainsi une multiplicité d’approches (littéraires, artistiques, philosophiques, linguistiques ou psychologiques) autour du thème « perception, expression et interaction ».

Ces journées auront lieu les 26 et 27 mars 2015dans les locaux de la Maison de la Recherche(bâtiment T1- Pôle Multimédia de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines – site Schuman).

Argumentaire

« Perception, expression et interaction » se présentent comme des notions a priori intimement liées, faisant l’objet de préoccupations transversales et de questionnements communs au sein des Sciences Humaines et Sociales. Car si celui qui perçoit le monde se trouve nécessairement conditionné par ses dispositions cognitives et physiologiques, il n’en cherche pas moins à appréhender ce monde de manière objective. Porteur d’une subjectivité révélatrice de sa propre expérience, il se découvre également inséré dans un univers socialqui influe sur ses perceptions.

Lesavoir peut-il être considéré commele point aveugle de la triade [Perception-expression-interaction] ? Alimenté par elle, il agit sur elle,s’imprégnant nécessairement d’une histoire – histoire des sociétés, des cultures, des langues, des représentations.Piliers de la connaissance, nos trois notions révèlent ici les conditions nécessaires à la construction de l’être qui perçoit et exprime sa subjectivité, à partir des multiples événements qui l’entourent et avec lesquels il interagit.Car lorsque le sujet s’attache à exprimer, c’est-à-dire à manifesterà destinationdu monde un ressenti ou un vécu intérieur, il engage son intériorité dans une perspective intersubjective,en donnant à percevoir aux autres ses propres perceptions.L’expression, comme ouverture, mise au jour des pensées, des intuitions ou encore des impulsions traduitverbalement, corporellement, ou matériellement une expérience du monde.

Dans la relation à autrui, se pose cependant la question essentielle de la communication. La conversion de la subjectivitéen expression requiert la médiation d’un langage quel qu’il soit, qui engage unprocessus d’interprétation desa signifiancepouvant engendrerun problème de déperdition du sens. Ce dernier peut se trouverdiversement figuré lors de la traduction d’une langue à l’autre, de la comparaison d’un réseau conceptuel à un autre, dans la confrontation d’univers sociaux différents, ou encore dans l’expression créatriced’une représentation esthétique. Néanmoins, le sujetgarde en conscience qu’il existe une différence entre ce qu’il sait appartenir à la connaissance ordinaire, ce qu’il voudrait rendre public et ce que les convenances sociales – conscientes ou inconscientes – ou les obligations juridiques lui permettent d’exprimer. Ces contraintes peuvent le conduire à adopter des modalités expressives alternatives, englobantes, revendicatrices ou transgressives, qui s’émancipentdes carcans sociauxpour restituerles volontés propres à tout sujet d’exprimer sa subjectivité.

 

La thématique« Perception, expression et interaction » semble ainsi ouvrir des perspectives et des questionnements variésconcernant l’ensemble des secteurs cohabitant au sein de la Maison de la Recherche.Elle paraît en ce sens offrir l’opportunité de faire se rencontrerautour de questions transdisciplinaires, les « jeunes chercheurs » (doctorants, ATERet post-docs),alors qu’ils sont eux-mêmes – au même titre que tous les autres citoyens de la Cité – pris dans les réseaux et les jeux de contrainte d’une société multipolaire en pleine mutation.

 

Les communications ne devront pas excéder 20 minutes et pourront prendre l’une des formes suivantes (cette liste n’est ni prescriptive, ni exhaustive) :

  1. Réflexion théorique transversale
  2. Étude de cas, envisagée au croisement de plusieurs des disciplines représentées à la Maison de la recherche
  3. Présentation d’une expérimentation ou d’un programme de recherche développés au sein d’un des laboratoires de la Maison de la recherche, ou dans le cadre d’un partenariat avec une institution extérieure
  4. Performance artistique, ne devant pas excéder 15 minutes et comportant une présentation de ses visées (d’une durée indicative de 5 minutes)justifiant son inscription dans la thématique des Journées portes ouvertes. Le projet proposé devra préciser les conditions matérielles de réalisation de la performanceet respecter la durée maximale de 20 minutes imposée à tous les participants.

Modalités de soumission

Les propositions devront comprendre 350 mots maximum. Elles seront à envoyer accompagnées d’un CV d’une page maximum àl’adresse :     jpo.mdr2015@gmail.com.

Parmi les contributions retenues, seront préférées celles proposées conjointement par des membres de différents laboratoires, puis les propositions individuelles traitant de l’articulation entre perception, expression et interaction.

La participation de laboratoires externes à la Maison de la Recherche est la bienvenue dans le cadre d’un projet commun avec l’un des 11 laboratoires organisateurs.

Les propositions seront évaluées par le Comité d’organisation des Journées Portes Ouvertes de la Maison de la Recherche (comité composé des représentants des doctorants des différents laboratoires). Ce dernier s’attacheradans la mesure du possible àmettre en valeur la diversité deslaboratoires composant la Maison de la Recherche, tout en cherchant à représenter les différents niveaux d’avancement universitaire des jeunes chercheurs.

Par ailleurs, la participation en tant que communicant lors de ces journées pourra donner lieu à la publication d’un article (fondé sur la communication réalisée) dans Les Chantiers de la Création, revue des doctorants de l’école doctorale 354. Les membres du Comité prendront ultérieurement contact avec les auteurs des propositions sélectionnées afin de leur expliquer les conditions de soumission de leur article à la revue ainsi que les modalités de sélection.

Calendrier

  • Date-limite de soumission des propositions de communication : 1 novembre 2014 à minuit.
  • Réponse définitivedu Comité : début décembre 2014.
  • Journées portes ouvertes de la Maison de la Recherche : 26 et 27 mars 2015

Contacts laboratoires

CAER Centre aixois d’études romanes melinda.palombi@gmail.com
CEPERC Centre d’épistémologie et ergologie comparatives dtrebaul@gmail.com
CIELAM Centre interdisciplinaire d’étude des littératures ekaraki@gmail.com
ECHANGES Équipe sur les cultures et humanités anciennes et nouvelles germaniques et slaves jeanne.rousselle@gmail.com
IHP Institut d’histoire de la philosophie dtrebaul@gmail.com
IrAsia Institut de recherches asiatiques fpl.dubois@hotmail.fr
LERMA Laboratoire d’études et de recherche sur le monde anglophone chloe.carbuccia@gmail.com
LESA Laboratoire d’études en sciences des arts breteche.sylvain@gmail.com
LPCLS Laboratoire de psychologie clinique langage et subjectivité vollonclarisse@gmail.com
LPS Laboratoire de psychologie sociale lea.restivo@univ-amu.fr
PsyCLÉ Psychologie de la connaissance, du langage et de l’émotion sarah.le-vigouroux@univ-amu.fr

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.